Tout sur l'immobilier à Saint-Martin
Acheter un bien

5 idées reçues sur l’achat immobilier (qui sont complètement fausses)

La majorité des acheteurs a tendance à démarrer un projet d’acquisition immobilière par des recherches sur Internet. Mais le web regorge d’idées reçues et d’informations trompeuses, autant de mythes qui ont la vie dure et qui peuvent créer le doute. Pour mettre votre projet sur de bons rails, et acheter un appartement à Saint-Martin dans des conditions optimales, il est important de faire la part des choses entre le vrai et le faux, le réel et l’inventé. Revenons ensemble sur 5 idées reçues qui sont complètement fausses.

1. Seule votre banque habituelle peut vous accorder un prêt pour acheter un appartement à Saint-Martin

Contracter un crédit immobilier est souvent nécessaire pour financer une acquisition. Même si la majorité des acheteurs se tourne automatiquement vers leur banque habituelle, sachez que cela n’est pourtant pas obligatoire. Vous avez la possibilité de monter votre plan de financement avec un autre établissement, qu’il soit généraliste ou spécialisé, et même avec une banque en ligne (100 % dématérialisée). De plus, vous pouvez vous attacher les services d’un courtier qui vous aidera à trouver le meilleur taux et les conditions les plus avantageuses pour acheter un appartement à Saint-Martin avec un crédit.

2. Impossible d’obtenir un prêt immobilier sans apport personnel

On dit souvent qu’aucune banque n’accorde de prêt aux emprunteurs qui ne disposent pas d’un apport personnel, mais c’est faux. Il n’est pas absolument obligatoire d’avoir de l’épargne pour obtenir un crédit et acheter un appartement à Saint-Martin. Certes, la plupart des établissements de prêt exigent un apport de 10 % du montant total a minima, mais certaines banques peuvent vous accorder l’intégralité de la somme requise dans plusieurs cas de figure :

  • Si vous êtes un client fidèle qui n’a jamais eu de problème.
  • Si vous êtes jeune et que, par définition, vous n’avez pas eu le temps d’épargner une telle somme.
  • Si vous prévoyez d’acheter un bien pour le louer, auquel cas votre plan de financement peut s’appuyer à 100 % sur les revenus locatifs et les avantages fiscaux.

De fait, vous n’êtes pas toujours obligé d’adosser un apport à votre crédit pour évaluer votre budget d’acquisition.

3. Le neuf est toujours plus cher que l’ancien

Tout dépend de quel point de vue on se place. Au moment d’acheter un appartement à Saint-Martin, le neuf nécessite en effet de produire un effort financier supplémentaire, parfois conséquent – notamment en raison de l’application de la TVA et du coût plus élevé de la construction, celle-ci devant respecter de nombreuses normes. A bien équivalent, le neuf est donc plus cher que l’ancien, malgré des frais de notaire moindres (2 à 3 %).

Mais à long terme, c’est une autre histoire. Outre l’exonération partielle ou totale de taxe foncière pendant deux ans après l’achèvement des travaux, vous pouvez compter sur des dépenses courantes bien moins élevées. Les équipements et les prestations sont neufs, ce qui veut dire : moins de gaspillage et pas de travaux à prévoir dans l’immédiat. De plus, les programmes immobiliers neufs intègrent généralement une place de stationnement, ce qui peut s’avérer un précieux atout, surtout en centre-ville.

4. Les aides à l’acquisition ne sont pas valables dans l’ancien

C’est faux : vous pouvez acheter un appartement à Saint-Martin et bénéficier d’aides à l’acquisition, mais il faut reconnaître que les conditions d’éligibilité sont bien plus strictes. Prenez le PTZ, par exemple : il n’est accordé que pour l’achat d’un logement ancien nécessitant des travaux de rénovation d’une ampleur telle que le bien en question sera assimilé à du neuf une fois les travaux terminés.

5. L’investissement locatif est une affaire de spécialistes

Voilà une belle idée reçue que les investisseurs professionnels aiment à entretenir. Car, non, l’investissement locatif n’est pas une affaire de spécialistes. N’importe quel particulier peut acheter un appartement à Saint-Martin et le mettre en location, que ce soit sur une longue durée ou en régime hôtelier. Pour ce qui est de la gestion locative, vous pouvez vous en charger vous-même ou la confier à une agence immobilière. Vous n’avez pas besoin de maîtriser les données du marché. En outre, les différents outils de défiscalisation établis par le gouvernement permettent de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables. Pourquoi ne pas vous lancer ?

Article écrit par:

Avatar

Directeur d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer