Tout sur l'immobilier à Saint-Martin
Achat immobilier à Saint-Martin 
Acheter un bien

Que faut-il contrôler sur une l’installation électrique ?

Vous êtes sur le charme du logement que vous venez visiter ! Vous êtes même prêt à faire une offre d’achat. Mais avant de franchir le cap, avez-vous vérifié le bien en détails ? Avez-vous pris le temps de jeter un œil à l’installation électrique ? Il faut être vigilant sur ce point car un réseau qui présente des anomalies peut représenter un danger pour les occupants. Alors quels sont les points à contrôler ? Que faire si l’installation n’est pas aux normes ? Faisons le point.

L’installation électrique d’un bien : un élément important dans le cadre de votre achat immobilier à Saint-Martin

Si vous êtes intéressé par un logement, vous devez vous poser de nombreuses questions. Parmi celles-ci, il y en a une qui a une place importante : dans quel état se trouve l’installation électrique du logement convoité ?

Une prise se courant qui chauffe anormalement, un fusible qui saute, une prise électrique qui ne fonctionne pas… Autant de soucis que l’on peut rencontrer sur l’installation électrique d’un logement. Ces problèmes sont à prendre très au sérieux car une installation non-conforme peut présenter un danger pour les occupants tels qu’une électrocution ou le déclenchement d’incendie. Cet élément mérite donc toute votre attention, notamment si vous souhaitez faire une offre d’achat immobilier à Saint-Martin.

Comment contrôler l’état d’une installation électrique ?

Vous le savez, dans le cadre de votre acquisition vous pouvez demander au propriétaire de consulter les différents diagnostics techniques. Parmi ceux-ci, il y a l’état de l’installation électrique. La remise de ce diagnostic est une des obligations du vendeur, surtout si l’installation électrique est vétuste, qu’elle date de plus de 15 ans (et qu’elle n’a pas été remise aux normes depuis). Cela s’applique également à l’installation de gaz.

Dès lors que vous envisagez de concrétiser votre achat immobilier à Saint-Martin en signant un avant-contrat, prenez le temps de jeter un œil aux diagnostics, afin d’acheter votre bien avec toutes les cartes en main.

Quelles sont les obligations du vendeur concernant son installation électrique ?

Suite à la réalisation du diagnostic, le vendeur peut décider ou non de mettre son installation électrique aux normes. Même si le diagnostic révèle une anomalie (même importante), les travaux de mise aux normes ne sont pas obligatoires car le diagnostic n’a qu’un rôle informatif.

Un bien immobilier est vendu « en l’état ». Cela veut dire qu’en tant qu’acquéreur, vous acceptez d’acheter le bien en ayant pris connaissance des différents diagnostics techniques. À vous de mesurer les « pour » et les « contre » et de décider ou non d’aller jusqu’au bout de la vente.

Que faire si l’installation n’est pas conforme ?

Environ 9 logements sur 10 ont des installations électriques qui ne sont pas aux normes. Si vous achetez un bien immobilier, il y a de fortes chances que vous ayez quelques travaux à réaliser sur votre installation.

Mais il faut bien distinguer un défaut et une anomalie. Un petit défaut ne représente pas de danger pour votre vie et sera facile à corriger. Il faut compter à peu près 1 000 euros pour une intervention classique. Dans le cas d’une anomalie majeure, il faudra prévoir la rénovation complète du réseau, et cela dans les meilleurs délais. Côté budget, la facture peut grimper jusqu’à 10 000 euros pour un grand logement. Des frais supplémentaires que vous n’avez pas forcément prévus dans votre budget d’acquisition. Il est donc important de prendre en compte ce poste de dépense au préalable, notamment en demandant des devis à différents professionnels.

Vous pouvez également tenter de négocier le prix du bien avec le vendeur pour compenser le montant des futurs travaux. Pour profiter de précieux conseils au sujet des dépenses liées aux éventuels travaux qui vous attendent, vous pouvez faire appel à un agent immobilier.

Quelles sont les obligations de l’acheteur ?

Nous l’avons vu plus haut, le vendeur n’est pas contraint d’effectuer des travaux sur son installation électrique. En revanche, suite à votre achat immobilier à Saint-Martin, vous avez l’obligation de faire les travaux de mise aux normes. Pour cela, vous disposez d’un délai de 18 mois à partir du moment ou la vente est conclue.

Est-ce possible de faire annuler l’achat si l’installation présente des anomalies ?

Après avoir signé l’acte de vente définitif, vous découvrez que le montant des travaux de mise en conformité est exorbitant et vous pensez avoir été dupé par le vendeur. Pouvez-vous utiliser la notion de vice caché ou de dol pour faire annuler la transaction ?

Malheureusement non ! Dès lors que l’acquisition est validée et conclue, vous ne pouvez plus vous reposer sur la vétusté ou des dangers de l’installation électrique pour faire annuler la transaction. Si le diagnostic qui vous a été remis a été réalisé en bonne et due forme par un technicien certifié, on ne peut plus parler de vice caché ou de dol.

Il en va de votre responsabilité de demander différents devis afin de faire estimer le montant des futurs travaux. Suite à cela, vous pouvez tenter de négocier le prix du logement avec le vendeur.

Quelle est la dernière norme électrique ?

Il s’agit de la norme N FC 15-100 qui encadre les installations électriques des locaux d’habitation. Elle s’occupe de la partie du réseau qui se situe avant le disjoncteur principal. Vous pouvez consulterce guide de la norme N FC 15-100 pour en savoir plus.

Important : la mise en conformité ne peut être prise en charge que par un professionnel, pour des raisons de sécurité.

Achat immobilier à Saint-Martin 

Obligation de mise aux normes : les 3 avantages majeurs

Votre achat immobilier à Saint-Martin vous engage à faire des travaux de mise en conformité de votre installation électrique. Mais n’y voyez pas uniquement que les mauvais côtés. La mise aux normes est l’occasion de :

  • De vous assurer que l’installation électrique est sécurisée et que votre logement est parfaitement sain. Cette vérification doit être prise en charge par un professionnel certifié.
  • De payer votre logement à moindre coût en passant par l’étape de la négociation, devis d’électricien à l’appui.
  • D’apporter des éléments dernier cri à votre installation : disjoncteurs différentiels sélectifs, éclairages à détection de mouvement, stores ou volets automatisés (domotique), etc.

La vérification de votre installation est le moment de faire le point sur la qualité de l’installation électrique de votre petit cocon !

Article écrit par:

Directeur d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer