Tout sur l'immobilier à Saint-Martin
vendre une maison à Saint-Martin
Vendre un bien

Qu’est-ce que le prix « net vendeur » ?

Lorsqu’un professionnel de l’immobilier prend en charge une vente, il a pour obligation d’indiquer deux prix distincts : le prix « HAI » (honoraires d’agence inclus) et le prix « net vendeur ». Si vous envisagez de vendre une maison à Saint-Martin et de confier cette mission à une agence, il est important de connaître la différence entre ces deux prix. On vous explique tout ça.

Les deux prix que doit afficher un professionnel de l’immobilier

Prenez le cas de figure suivant : vous avez fait appel à une agence immobilière pour qu’elle s’occupe de vendre votre maison à Saint-Martin. Le professionnel en charge de votre transaction, au moment de rédiger l’annonce de vente, est dans l’obligation d’afficher deux prix distincts :

  • Le prix « net vendeur » qui correspond à la somme que vous désirez obtenir pour votre propriété (en tant que vendeur) ;
  • Le prix « HAI » qui correspond au prix net vendeur additionné des honoraires pratiqués par l’agence immobilière dépositaire du mandat.

Ces deux prix sont affichés à titre d’information pour l’acheteur. Ils lui permettent de distinguer d’emblée le montant des frais d’agence qui s’appliquent. Imaginons que vous souhaitiez vendre une maison à Saint-Martin d’une valeur de 400 000 €, et que votre agence applique des honoraires à hauteur de 5 % de cette somme. Le prix « net vendeur » sera par exemple de 400 000 €, et le prix « HAI » de 420 000 €, la différence étant égale au montant des frais.

L’importance du net vendeur pour vendre une maison à Saint-Martin

Il y a deux raisons principales pour lesquelles le prix net vendeur est si important aux yeux des acquéreurs potentiels :

  1. Le prix net vendeur donne une idée de la valeur réelle de la maison. En effet, il s’agit généralement du prix issu de l’estimation, ou approchant, auquel le propriétaire choisit d’ajouter les frais d’agence. Le risque, c’est donc que le prix HAI soit plus élevé que le prix correspondant à la valeur du logement.
  2. Le prix HAI est celui à partir duquel sont calculés les frais de notaire, dont l’acquéreur doit s’acquitter. Ainsi, un prix d’achat fixé à 420 000 € donnera lieu à des frais à hauteur de 33 600 € (soit 8 %, la moyenne des frais de notaire dans l’ancien). S’il payait le prix net vendeur seulement, l’acheteur s’en tirerait alors pour 32 000 €, soit 1 600 € de moins. (Tout cela, si les honoraires sont à la charge du vendeur ; dans l’autre cas de figure, les frais de notaire sont calculés sur le net vendeur à tous les coups.)

On voit bien comment, pour vendre une maison à Saint-Martin, la différence affichée entre le prix net vendeur et le prix HAI peut pousser un acheteur à s’interroger sur l’opportunité de faire une offre – ou de négocier sec. Il s’agit donc de trouver un équilibre pour que le prix HAI final corresponde au marché et que vous puissiez tirer de votre bien immobilier un prix net vendeur conforme à vos attentes.

vendre une maison à Saint-Martin

La guerre des prix n’aura pas lieu

Néanmoins, il faut savoir que les prix de l’immobilier finissent par s’équilibrer. En effet, les vendeurs particuliers ont tendance à surestimer la valeur de leur propriété et à afficher un prix plus élevé que la moyenne – c’est leur façon de « tester » le marché. Au final, les prix pratiqués par les vendeurs de particulier à particulier et par ceux qui travaillent avec une agence immobilière se valent – voire, même, ceux des agences restent légèrement inférieurs puisque basés sur une estimation en bonne et due forme, ce qui n’est pas le cas des prix affichés par les premiers.

Tout cela pour dire que vous n’allez pas forcément vendre votre maison à Saint-Martin moins cher parce que vous avez signé un mandat avec une agence, au prétexte que le prix correspondant au marché serait le HAI et non le net vendeur. Compte tenu du fait que les particuliers fixent des prix plus élevés, que leurs délais de vente s’allongent faute d’obtenir des offres, et qu’ils finissent invariablement par baisser leur prix au bout de plusieurs mois – parfois même sous le seuil initial tel qu’il aurait été déterminé par une estimation – il n’y a rien à perdre à passer par agence… et tout à gagner !

Article écrit par:

Avatar

Directeur d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer