Tout sur l'immobilier à Saint-Martin
Acheter un bien immobilier à plusieurs
Acheter un bien

Acheter un bien immobilier à plusieurs : comment ça marche ?

Acheter un bien immobilier à plusieurs revêt bien des avantages. Qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, un achat immobilier à plusieurs (hors couple) est une pratique qui tend à se démocratiser. Et pour cause, ce type d’achat mérite d’être connu car il permet d’acheter un bien plus grand, mieux placé, plus confortable tout en réduisant les frais individuels. Faisons le point sur le « co-achat » et sur la manière d’acheter à Saint-Martin à plusieurs.

Acheter un bien immobilier à plusieurs : quels sont les avantages ?

L’achat à plusieurs peut s’envisager pour différents projets : réunir plusieurs générations sous un même toit, acquérir une résidence secondaire entre amis, diviser une grande bâtisse en plusieurs appartements, etc. L’intérêt du co-achat est de partager les frais entre tous les propriétaires.

Acheter un bien immobilier à plusieurs vous permet de profiter des avantages suivants :

  • Alors que les prix de l’immobilier sont à la hausse, l’achat à plusieurs vous permet d’acheter moins cher.
  • Vous partagez les frais liés à la gestion du bien : factures d’électricité, et de chauffage, travaux de rénovation ou de réparation, entretien des espaces extérieurs, impôts et taxes, etc.
  • Vous augmentez votre capacité d’emprunt en contractant un crédit immobilier à plusieurs.

Acheter à Saint-Martin avec vos amis ou votre famille peut ressembler à un projet de rêve. Il faut toutefois bien définir le cadre de cette co-propriété afin que le projet soit pérenne sur la durée.

Quelles solutions pour acheter à Saint-Martin à plusieurs ?

Si vous voulez vous associer avec d’autres personnes pour acheter une propriété, vous devez passer un statut spécifique à choisir parmi l’indivision, la SCI ou la tontine.

L’indivision : l’option la plus simple

En choisissant l’indivision, chaque acquéreur est propriétaire à hauteur de la somme qu’il a investie. Il est indispensable d’indiquer la part de chacun dans l’acte de vente, sans quoi le partage sera de 50-50. La division peut être égale (chaque propriétaire possède la même part du bien), ou inégale (chaque propriétaire possède la part proportionnelle à la somme investie). Si l’un des copropriétaires souhaite sortir de l’indivision, les autres membres peuvent racheter sa part pour vendre le bien afin de lui rendre sa part. Il est possible de signer de convention d’indivision pour fixer un délai pendant lequel personne ne peut sortir de l’indivision.

La Société civile immobilière (SCI) : complexe mais efficace

Le fait de créer une SCI permet aux acquéreurs d’acheter les parts d’une société propriétaire du bien. Concrètement, c’est la société qui achète le logement grâce à l’argent apporté par les associés. Les parts correspondent aux montants investis par chacun des acquéreurs-associés. Pour sortir de la SCI, il suffit de vendre des parts.

Le pacte tontinier : plus rare mais stable

Pour acheter un bien immobilier à plusieurs, il existe une dernière option : la tontine, qui se base sur la succession. À chaque décès de l’un des propriétaires, les parts de celui-ci sont répartis entre les propriétaires survivants. Le dernier des propriétaires devient le seul propriétaire du logement depuis la date de signature du pacte tontinier. Fiscalement, le seul avantage repose sur les droits de successions qui sont calculés uniquement sur le montant de la part transmise.

Si vous envisagez de faire l’acquisition d’un bien immobilier en couple, les démarches sont beaucoup plus simples. Voici un article sur le sujet.

Comment fonctionne l’emprunt immobilier à plusieurs ?

Un achat immobilier à plusieurs suppose la souscription d’un crédit à plusieurs. Comment faire pour emprunter à plusieurs pour un projet d’achat immobilier commun.

Pour acheter un bien avec votre famille ou vos amis, vous devez forcément emprunter ensemble, auprès du même établissement bancaire. Vous devez également accepter d’être un emprunteur solidaire, ce qui peut présenter un risque si l’un des co-emprunteurs ne parvient plus à payer ses créances. Les autres co-emprunteurs devront payer à sa place. Chacun rembourse à hauteur de sa part empruntée (70-30 ou 60-40 par exemple).

Quelques points à retenir…

L’achat d’un bien immobilier avec plusieurs acquéreurs est un merveilleux projet qui possède bien des avantages. Cela dit, certains points doivent faire l’objet d’une vigilance de votre part. À savoir :

  • La propriété doit être répartie de manière équitable, en fonction de l’apport de chacun des co-acquéreurs.
  • Déterminez ensemble quelles sont les parties privatives et les parties communes.
  • Établissez les modalités de répartition des charges et des travaux d’entretien ou de réparation du bâtiment dans son ensemble.
  • Les servitudes doivent être établies et mentionnées dans l’acte de propriété afin que chaque co-acheteur dispose de son propre accès au bâtiment.

Vous hésitez encore à franchir le cap de l’achat à plusieurs ? N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un agent immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer